Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Pilule contraceptive : le nombre de plaintes ne cesse d’augmenter

Au lendemain de la publication d’un rapport d’étape de l’Agence du médicament faisant état de 20 cas de décès par an attribuables aux contraceptifs oraux combinés, le pôle santé du parquet de Paris dévoile le nombre de 80 plaintes déposées à ce jour dans cette affaire.
Selon l’AFP, qui cite une source judiciaire, 16 pilules et 5 laboratoires pharmaceutiques sont visés par ces 80 plaintes déposées depuis décembre 2012 et centralisées auprès du pôle santé du parquet de Paris. Plusieurs fabricants de pilules de troisième et quatrième générations, ainsi que l’allemand Bayer (qui fabrique l’antiacnéique détourné en contraceptif Diane 35) sont visés.
Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé du parquet de Paris après une première plainte fin 2012 déposée par une jeune femme imputant son accident vasculaire cérébral et le handicap qui en a découlé à sa pilule de troisième génération Meliane. Selon l’AFP, l’Office Central de Lutte contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique a été saisi par le parquet.
L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a rendu le 26 mars les conclusions de son rapport sur le risque thromboembolique veineux attribuable aux contraceptifs oraux combinés (COC). Selon elle, 20 décès par an par embolie pulmonaire sont attribuables à l’utilisation des COC, dont 6 imputables aux COC de 1re et de 2es générations, et 14 attribuables aux COC de 3e et de 4e génération.

Source : www.usinenouvelle.co…

Leave a Response