Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Japon : Thé vert et café pourraient réduire les risques d’attaques cérébrales

Un rapport publié en ligne le 14 mars dans le journal Stroke, conclut que la consommation quotidienne de café ou de thé vert aurait un effet préventif contre les AVC (Accident Vasculaire Cérébral). C’est la conclusion d’une étude menée par le Docteur Yoshihiro Kokubo, docteur en chef du département de cardiologie préventive du centre cérébral et cardiovasculaire national d’Osaka et son équipe. Ayant suivi les dossiers médicaux de près de 83.000 personnes pendant 13 ans, ils ont établi une corrélation entre le risque d’AVC et les habitudes de consommation de ces personnes. Les conclusions de l’étude restent néanmoins critiquées, l’un de leurs détracteurs étant le Dr Ralph Sacco, ex-président de l’Association américaine pour le cœur et actuel président du département de neurologie à l’université de l’école de médecine de Miami Miller. Ce dernier estime que la diminution du risque d’AVC n’est pas nécessairement liée à la consommation de thé ou café, mais peut être à des comportements communs aux consommateurs de café et de thé. Les habitudes de consommation quotidienne de café ou de thé vert ont été demandées à près de 83 000 hommes et femmes âgés de 45 à 74 ans. L’étude statistique a inclus des facteurs tels que l’âge, le sexe, le tabagisme, la consommation d’alcool, le poids, le régime suivi et l’activité physique pour en éliminer l’influence sur les résultats. Sur une période d’environ 13 ans, les chercheurs ont suivi ces personnes au travers des registres hospitaliers, des certificats de décès et des informations sur les décès lorsque ceux-ci étaient liés à des maladies cardiaques ou à des attaques cérébrales. Les résultats montrent que ceux qui buvaient au moins une tasse de café par jour voyaient leur risque d’AVC diminuer d’environ 20 %. De plus, les gens qui consommaient de deux à trois tasses de thé par jour ont vu leur risque diminuer d’environ 14 % par rapport à ceux qui n’en consommaient que rarement. Quant à ceux qui buvaient plus de quatre tasses par jour, le risque a diminué d’environ 20 %. La prévention serait même plus efficace dans le cas de l’accident hémorragique, un type spécifique d’AVC causé par la rupture d’un vaisseau sanguin provoquant une hémorragie cérébrale et représentant 13 % des AVC. En effet, le risque a été réduit de 32 % parmi ceux qui buvaient une tasse de café ou deux tasses de thé par jour par rapport à ceux qui n’en consommaient pas. D’après le Dr Kokubo, la consommation régulière de café ou de thé vert pour prévenir les AVC est une alternative pour les personnes qui ne parviennent pas à améliorer leur hygiène de vie par d’autres moyens. Aucune étude scientifique à ce jour n’explique cet effet bénéfique du café et du thé vert. Cependant le Dr Kokubo pense que cela pourrait être lié aux propriétés anticoagulantes de ces boissons ou à des composés comme les catéchines du thé vert grâce à leurs propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Le café contient aussi des composés antioxydants tels que l’acide chlorogénique qui pourrait contrer les risques d’AVC en diminuant les chances de développer des diabètes de type 2 (voir [1]). Toutefois, en l’absence d’explication communément admise, certains scientifiques comme le Dr Sacco restent sceptiques, mais force lui est d’admettre que d’autres études avaient déjà suggéré que le café et le thé vert avaient de nombreux effets bénéfiques sur la santé du cerveau. Les indices concourent et s’accumulent pour montrer que des comportements alimentaires simples peuvent être suffisants pour améliorer notre santé.

www.nlm.nih.gov/medl…
Source : Rapport d’ambassade

Leave a Response