Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Annonces 05/06/2012

Nouveau laboratoire de l’Institut Robert Koch : premier laboratoire P4 en Allemagne
Les Secrétaires d’État du Ministère fédéral des transports, de la construction et du développement urbain (BMVBS), Rainer Bomba et du Ministère fédéral de la santé (BMG), Thomas Ilka, ont célébré l’achèvement du gros oeuvre du nouveau bâtiment de l’Institut Robert Koch (RKI) le 8 mai 2012 à Berlin. Ce dernier, qui comprendra un laboratoire de niveau maximum de sécurité (P4), se trouve à proximité de la Clinique universitaire de la Charité.

Le RKI fait partie des instituts fédéraux menant des recherches pour le compte des ministères, dans ce cas précis pour le BMG. Il s’agit de l’organisme central du gouvernement fédéral dans le domaine de la recherche biomédicale appliquée. Ses tâches principales sont l’identification, la prévention et le combat des maladies, en particulier infectieuses. Il avait déjà été renforcé de façon significative en termes de personnel dans le cadre du projet « RKI 2010 » lancé grâce à une résolution du Parlement allemand, et avait été aménagé en Institut de santé publique.

Le RKI sera le premier institut allemand à posséder un laboratoire d’un niveau de sécurité aussi élevé dans le domaine de la médecine. Le laboratoire P4 sera isolé du reste du bâtiment, dans l’espace et d’un point de vue organisationnel. L’entrée et la sortie se feront par exemple par un système de sas à plusieurs étapes avec un contrôle à l’accès. La proximité du campus « Rudolf-Virchow-Klinikum » de la Charité, qui possède une salle de quarantaine spéciale pour les patients atteints d’infections graves ainsi que la seule Chair en infectiologie d’Allemagne, permettra d’améliorer l’efficacité et les possibilités du RKI en termes de protection des populations contre les infections.

En plus du nouveau bâtiment, des laboratoires et bureaux seront également assainis et remis en service. Les deux établissements seront accessibles aux personnes à mobilité réduite. Dans l’édifice préexistant, une centrale de cogénération sera installée pour assurer les besoins en électricité en cas de coupure de courant et produira, en temps normal, de l’électricité pour le réseau public.

L’entrepreneur est la République fédérale d’Allemagne, représentée par le BMVBS, qui délègue lui-même les travaux à l’Office fédéral pour la construction et l’aménagement du territoire. « Le Gouvernement fédéral est conscient de l’importance du RKI, en particulier dans la prévention des maladies. Les investissements de l’ordre des centaines de millions en sont un signal clair », a expliqué Rainer Bomba.

Leave a Response