Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Irlande : Probiotiques ; leur dragéification améliore leur survie dans l’intestin, empêchant son infection

Les probiotiques sont des bactéries qui permettent l’inhibition du cancer, la diminution des infections et la réduction des risques de rechute de la colite ulcéreuse (rectocolite hémorragique), une maladie inflammatoire chronique intestinale. Cependant, les mécanismes exacts à la base de ces effets démontrés sont restés jusqu’à présent inconnus, ce qui limite actuellement leur incorporation dans les aliments fonctionnels (alicaments).

De nouveaux résultats sur les probiotiques publiés dans le journal « Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America » montrent comment des bactéries probiotiques survivaient dans l’intestin de souris et empêchaient sa colonisation par des agents pathogènes.

Cette recherche a été menée par le Professeur Douwe van Sinderen et ses collègues de l’Alimentary Pharmabiotic Centre de l’Université de Cork en collaboration avec The Wellcome Trust Sanger Institute de Cambridge au Royaume-Uni.

Ces chercheurs ont montré que la couche extérieure en polysaccharide exocellulaire (EPS) de « Bifidobacterium breve UCC2003 » protège les bactéries à la fois de l’acide et de la bile présentes dans l’intestin, et de la réponse immunitaire de l’hôte. Des bactéries mutantes, pour lesquelles les gènes exprimant l’EPS ont été enlevés, ont en effet eu de plus fortes réponses immunitaires. La couche EPS empêche également la colonisation par un agent pathogène de l’intestin des souris, le « Citrobacter rodentium ». Cette dépendance de la défense infectieuse à la présence en surface de polysaccharide exocellulaire est une avancée pour la recherche sur les probiotiques.

www.pnas.org/content…
Source : Rapports du CNRS

Leave a Response