Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Canada : Effets de la marijuana sur la mémoire ; une étude internationale révèle le rôle des astrocytes

Une importante étude internationale menée par le professeur Xia Zhang (Institut de recherche en santé mentale au Royal Hospital et Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa) propose un nouvel éclairage sur l’effet de la marijuana sur la mémoire. Elle laisse entrevoir la possibilité d’utiliser la substance pour traiter la douleur, les crises épileptiques et d’autres affections sans compromettre la mémoire.

Les résultats de l’étude, publiés dans le récent numéro de la revue Cell sont les premiers à montrer que les astrocytes — un important type de cellules cérébrales — jouent un rôle clé dans le contrôle de la mémoire et des neurones. Depuis une centaine d’années, les scientifiques croyaient plutôt que les neurones étaient les seules responsables de l’affaiblissement de la mémoire sous les effets de la marijuana.

L’étude montre que l’effet sur la mémoire du THC, principal ingrédient psychoactif de la marijuana, est indépendant de ses effets directs sur les neurones. Les effets secondaires découlent en fait de l’effet de la drogue sur les astrocytes. Comme les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1R) (récepteurs qui entraînent une réaction à la marijuana) diffèrent selon le type de cellules sur lesquelles ils se trouvent, il y a peut-être une façon de cibler les récepteurs des neurones sans toucher aux astrocytes, ce qui éliminerait les effets nuisibles de la marijuana sur la mémoire à court terme. De plus, la preuve que les astrocytes peuvent jouer un rôle fondamental dans la défaillance de la mémoire à court terme ouvre de nouvelles voies pour l’exploration et le traitement des problèmes de mémoire associés à la maladie d’Alzheimer ou à la schizophrénie.

Le Dr Xia Zhang a mené l’étude en partenariat avec Giovanni Marsicano de l’INSERM en France, avec une équipe de 17 scientifiques de l’Amérique du Nord, de l’Asie et de l’Europe.

www.cell.com/retriev…
Source : Rapports d’ambassade

Leave a Response