Une lettre d’informations d’Act In Biotech

La Commission européenne autorise l’acquisition de Cephalon par Teva sous conditions

La Commission européenne a autorisé vendredi le projet de rachat de la société pharmaceutique américaine Cephalon par le leader mondial des médicaments génériques, l’Israélien Teva. Cette décision est subordonnée à la cession, par Cephalon, de la version générique de son médicament Provigil.
Provigil est prescrit dans le traitement de la somnolence diurne excessive liée à la narcolepsie. Teva a également mis au point une version générique de ce médicament. La Commission a examiné les effets de l’opération envisagée sur le marché des médicaments à base de modafinil, principe pharmaceutique actif qui domine dans le Provigil, dans le médicament générique élaboré par Teva et dans celui que Cephalon met actuellement au point. La Commission craignait que l’opération envisagée, telle que notifiée à l’origine, ne réduise fortement la concurrence sur les marchés des médicaments génériques où le modafinil est vendu.
L’enquête de la Commission a montré que la cession de la version générique à base de modafinil actuellement développée par Cephalon donnerait naissance à un concurrent qui serait en mesure de rivaliser véritablement avec l’entité issue de la concentration. Compte tenu des engagements qui ont été pris, la Commission est parvenue à la conclusion que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence.
La Commission indique également que son enquête n’a révélé aucune autre modification importante de la situation concurrentielle ou du dynamisme des autres marchés concernés, étant donné que plusieurs concurrents crédibles et importants continueront d’exercer une pression concurrentielle sur la nouvelle entité.
Par conséquent, la Commission est parvenue à la conclusion que l’opération envisagée, telle que modifiée par l’engagement pris, n’entraverait pas de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

Source : Commission Européenne Lundi 17 octobre 2011

Leave a Response