Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Nouvelle coopération entre Sanofi et la Société Max Planck

L’entreprise pharmaceutique française Sanofi, à travers sa filiale Fovea pharmaceuticals spécialisée dans l’ophtalmologie, et la Société de recherche allemande Max Planck ont décidé de s’associer dans le domaine de l’optogénétique dans le but de restaurer la vue de patients dont la rétine est défectueuse.

Cette coopération est née de la découverte en 2002-2003 de la protéine pigmentaire channelrhodopsine 2 (ChR2) par le département de chimie biophysique de l’Institut Max Planck de biophysique de Francfort-sur-le-Main (Hesse) dirigé par Ernst Bamberg, un des pères fondateurs de l’optogenétique. ChR2 est un canal ionique de la membrane des algues vertes unicellulaires Chlamydomonas reinhardtii. Cette protéine permet à l’algue de détecter la lumière et ainsi de pouvoir s’en éloigner ou s’en approcher. En effet, lorsque ChR2 est exposée à la lumière, elle devient perméable aux ions positifs, ceci entraînant l’apparition d’un signal électrique au niveau de la membrane. Les scientifiques utilisent aujourd’hui cette propriété en insérant ChR2 dans des cellules et peuvent ainsi activer ou désactiver des neurones ou réseaux de nerfs in vitro ou in vivo en projetant de la lumière.

L’objectif de la collaboration est le développement d’une thérapie génique pour les patients dont les photorécepteurs rétiniens ont été endommagés. Le traitement permettrait de rendre les cellules nerveuses de la rétine humaine sensibles à la lumière en leur injectant le gène de ChR2, et les transformerait ainsi en photorécepteurs. Ceci pourrait concerner non seulement les patients atteints de maladies génétiques de la rétine (rétinites pigmentaires, dystrophies rétiniennes, maladie de Stargardt), mais aussi des formes de dégénérescence de la rétine (dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), rétinopathie diabétique, glaucome).

Un accord de collaboration a été passé entre Fovea pharmaceuticals et l’organisation de transfert technologique Max-Planck-Innovation GmbH. Au cours des trois ans de collaboration, les scientifiques de l’équipe d’Ernst Bamberg travailleront étroitement avec le département de recherche de Fovea pharmaceuticals et Sanofi financera leurs travaux à hauteur de 450.000 euros. Selon les termes de l’accord de licence, la société Max-Planck-Innovation GmbH recevra une avance conséquente ainsi que des versements de jalon en cas de développement clinique et de commercialisation. Tout ceci pourrait atteindre un volume total de 26,4 millions d’euros. Max-Planck-Innovation GmbH aura aussi droit à des redevances sur les ventes des produits commercialisés sous la licence. En contrepartie, Sanofi aura un accès prioritaire à la technologie, aux inventions et aux technologies dérivées des activités de l’Institut Max Plank sur la ChR2.

 »Cette coopération est un grand pas en avant pour amener l’optogénétique à une utilisation clinique. », a déclaré Ernst Bamberg. « Ce projet démontre parfaitement la célèbre citation de Max Planck lui-même : « La connaissance doit précéder l’application ». »

www.fovea-pharma.com…
www.max-planck-innov…
Source : Rapports d’Ambassade

Leave a Response