Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Italie : En excès, une protéine peut s’avérer dangereuse pour le cerveau des femmes

Grâce à une étude coordonnée par l’Institut Italien de Technologie de Gênes (Iit), en collaboration avec l’Institut national de la santé mental de Bethesda (USA), on entrevoit de nouvelles perspectives dans les soins apportés aux patients atteints de maladies psychiatriques. L’étude publiée sur la revue Learning and Memory, met en évidence les effets d’une protéine sur le cerveau féminin, lorsque celle-ci se trouve en excès.

Les chercheurs ont examiné pour la première fois, les effets provoqués par l’augmentation de la protéine Bdnf (Brain-Derived Neutrophic Factor) chez les rats femelles, en supposant que les maladies psychiatriques liées à cette protéine se manifestaient de manière différente selon le sexe. La Bdnf est une protéine qui influence la croissance et la longévité des neurones. Des études ont récemment démontré que des variations dans le gène codant pour cette protéine, peuvent contribuer au développement de certaines maladies psychiatriques.

En étudiant des rats femelles génétiquement modifiés, les chercheurs ont découverts que l’augmentation du niveau de Bdnf entraine des perturbations cognitives spécifiques dans la sphère de la mémoire du travail, c’est-à-dire, dans les mécanismes de compréhension, d’apprentissage et d’utilisation des informations qui sont à la base de la mémoire de court terme. Ce type de fonction cognitive est particulièrement altéré chez les patients atteints de schizophrénie.

En condition de stress, on a observé une augmentation de l’anxiété et des risques de crise d’épilepsie, ainsi qu’une diminution de la capacité à s’occuper des enfants. D’après Francesco Papaleo, premier auteur de l’étude, ces observations, basées sur la connaissance d’altération génétiques spécifiques, sont fondamentales dans la poursuite du développement de nouvelles stratégies thérapeutiques contre les pathologies psychiatriques.

www.iit.it/en/home.h…
www.nimh.nih.gov/ind…
www.learnmem.org/cgi…
Source : Rapports d’Ambassade

Leave a Response