Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Emploi: Hays Pharma dévoile les nouveaux profils recherchés par les labos

Publié le Lundi 12 septembre 2011 Affaire Médiator, annonces de plans sociaux et fermetures de sites en France ou en Europe… Malgré un contexte difficile et de restructuration de l’industrie pharmaceutique, les offres d’emploi ont augmenté ces derniers mois dans tous les métiers du secteur (hors vente). L’Afssaps comptant renforcer la pharmacovigilance auprès des médicaments déjà mis sur le marché ou à venir, les profils d’ARC phase IV ou de pharmacovigilance devraient bénéficier d’un accroissement d’activité. Hays Pharma, déjà consulté pour un grand projet de monitoring en mode prestation, le confirme dans son analyse emploi du dernier trimestre : « Un accroissement de demandes du côté des ARC phase IV et des profils en pharmacovigilance est à prévoir. Nous envisageons également plus de demandes du côté des biotechnologies et des laboratoires start-up avec des essais cliniques de produits innovants. Les grands laboratoires poursuivront leur restructuration et les visiteurs médicaux verront encore des plans de licenciement. Malgré la baisse des offres d’emploi dans notre industrie, il reste néanmoins d’importantes tensions dans le recrutement de Pharmaciens et de plus en plus dans les affaires réglementaires et en pharmacovigilance. La production et l’assurance qualité restent stables, la majeure difficulté étant la localisation des postes. »
Par extension de ces nouvelles problématiques, l’industrie pharmaceutique devrait prochainement rechercher des profils scientifiques spécialisés en économie de santé comme « global manager pricing & market access ». Des profils experts et rares qui verraient leur salaire tourner autour des 90 000 euros l’an (sans les bonus) et dont les évolutions de carrières ne manquent pas.

Source : Hays Pharma Morgane Boileau

Leave a Response