Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Nouvelles retombées économiques pour l’Alsace : Le projet de R&D* RT Fluo, labellisé par le Pôle Alsace BioValley, accélère le développement des sociétés Millipore et Streb&Weil

Alsace BioValley, pôle de compétitivité français dédié aux innovations thérapeutiques, a labellisé et soutenu en 2006 un projet de R&D piloté par Millipore et baptisé RT Fluo.
Un projet qui génère aujourd’hui de nombreuses retombées économiques pour les partenaires alsaciens, notamment pour la société Millipore, coordonnatrice du projet.
Développé par 3 partenaires alsaciens complémentaires (Millipore, Streb&Weil et le Laboratoire de l’UMR
7115 de l’Université de Strasbourg**), le projet RT Fluo a débouché sur une innovation majeure : créer une nouvelle technologie d’analyse de contamination microbienne basée sur une technique de coloration fluorescente permettant la détection très rapide de micro-organismes (bactéries, levures, moisissures et champignons potentiels) dans les lignes de production pharmaceutique. Un atout majeur qui permet aujourd’hui d’identifier et de contrer rapidement toute contamination microbiologique dans les procédés de fabrication de produits pharmaceutiques.
Concrètement, le département R&D de Millipore et le laboratoire ont développé les outils de détection les plus adéquats, en s’appuyant sur leur expertise en microbiologie pour mettre au point des réactifs et consommables associés.
Enfin, Streb&Weil s’est chargé de développer le système final à usage des laboratoires. Des retombées économiques directes pour l’Alsace Le projet de R&D « RT Fluo » s’est achevé en 2010 sur des résultats positifs sans précédent, fort de multiples retombées économiques pour les principaux partenaires engagés :
• Pour Millipore :
– commercialisation des systèmes de détection dans le monde entier
(Europe, Amérique du Nord, Amérique Latine, Asie du Sud Est, Japon…)
– + 200 % sur ses prévisions de ventes initiales
– des manifestations d’intérêt sur d’autres marchés que le médical (ex. agro-alimentaire)
– 2 embauches : un docteur et une personne pour le support-client.
– création d’une nouvelle ligne de remplissage de réactifs avec établissement d’une
nouvelle compétence de remplissage de réactifs en poudre.
– dépôt de 4 brevets
– publication de 2 articles dans des revues scientifiques internationales à comité de
lecture.
• Pour Streb&Weil :
– consolidation de son bureau d’étude avec l’embauche d’un ingénieur supplémentaire
– chiffre d’affaires additionnel conséquent grâce à 70 systèmes fabriqués en interne et avec l’aide de sous-traitants alsaciens
• Pour le laboratoire :
– financement d’un ingénieur de recherche pendant la durée du contrat
– concrétisation de nouvelles collaborations avec Millipore
Communiqué de presse l Strasbourg l 17 février 2011

« Ce projet constitue une nouvelle preuve concrète de l’impact économique majeur que peuvent avoir les projets labellisés par le Pôle pour leurs partenaires : croissance de chiffre d’affaires, conquête de nouveaux marchés, visibilité et notoriété accrues, production scientifique, développement de nouveaux partenariats publics-privés, création d’emplois… Au-delà des partenaires impliqués dans le projet, c’est également tout un réseau de sous-traitants alsaciens qui bénéficient indirectement de ce flux de retombées économiques » relève Nicolas Carboni, Directeur du pôle Alsace BioValley. « Le secteur des Sciences de la vie / Santé, dans ses différentes composantes, est donc plus que jamais porteur de croissance et d’emplois pour l’Alsace ».
Depuis 2005, Alsace BioValley a ainsi labellisé 56 projets, pour un montant total de 122 M€, avec le ratio suivant : pour 1 € « public » investi, 3 € « privés » sont investis. Les partenaires du cluster Alsace BioValley (en particulier l’association de gouvernance du Pôle et Conectus Alsace®) accompagnent les entreprises et/ou laboratoires de la filière Vie-Santé Alsace dans leurs projets d’innovations thérapeutiques, de la recherche de partenaires à leur financement et mise en œuvre, quel que soit le stade de maturité du projet.
Les projets sont étudiés par la Cellule d’Évaluation Scientifique et Économique (CESE) d’Alsace BioValley, constituée d’experts externes pour les différents aspects « projet » (scientifique, faisabilité, propriété intellectuelle et analyse du marché). Si le projet est jugé véritablement innovant, à fort contenu technologique, avec des retombées économiques significatives pour le territoire, il est labellisé par Alsace
BioValley. Ce label, reconnu par l’État et différents partenaires nationaux et régionaux, ouvre aux porteurs de projet les portes de financement ou de subventions bonifiées, éléments déterminants pour développer ces projets qui impliquent, par nature, une prise de risques importante.
À propos du projet RT Fluo
Un projet innovant contre la contamination.
Afin de contrôler efficacement la qualité d’un produit pharmaceutique, il est impératif de pouvoir analyser la contamination microbiologique tout au long du procédé de fabrication. Cependant, les méthodes de contrôle traditionnelles sont trop lentes et exigent plusieurs jours d’attente avant l’obtention de résultats. Pour répondre aux exigences actuelles d’augmentation de la production, il devient nécessaire de réduire ce temps d’obtention des résultats. Les enjeux économiques sont en effet majeurs : identifier précocement une contamination permet de limiter la propagation et d’en réduire les conséquences (arrêt des lignes de production, pertes de matières premières, coûts de décontamination, coûts de sur-stockage…).
Ce fut tout l’objectif du projet de R&D « RT Fluo », labellisé par le Pôle Alsace BioValley en 2006 et financé par le Fonds Unique Interministériel (FUI), la Région Alsace et Oséo (budget total du projet = 3,8 M€). Développé par 3 partenaires alsaciens complémentaires (Millipore, Streb&Weil et le Laboratoire de l’UMR 7115 de l’Université de Strasbourg**), RT Fluo a permis de créer une technologie rapide d’analyse de contamination basée sur une technique de coloration fluorescente permettant la détection rapide de micro-organismes (bactéries, levures, moisissures et champignons potentiels).

Source : Communiqué Alsace Biovalley

Leave a Response