Une lettre d’informations d’Act In Biotech

BioAlliance Pharma reçoit un financement de 2 millions d’euros du Fond Unique Interministériel

BioAlliance Pharma a annoncé vendredi dernier l’obtention d’un financement du Fond Unique Interministériel de 2M€ sur 30 mois avec une subvention directe de 743 000 € pour la société. Le projet prévoit d’établir la preuve de concept pour l’administration par voie muqueuse de produits biologiques. La première application est un peptide qui bénéficiera des propriétés de délivrance par voie muqueuse du système muco-adhésif Lauriad™. Ce programme permettra également de tester la technologie Lauriad™ dans le domaine vétérinaire.
Ce projet collaboratif, co-labellisé par les pôles de compétitivité Medicen Paris Région et Atlanpôle, est destiné à mettre au point un vaccin Lauriad™ contre la grippe. Le consortium, dont BioAlliance Pharma est le porteur de projet, est mené avec différents centres académiques et des partenaires industriels :
– Le Laboratoire de Virologie et Pathologies Humaines VirPath (Lyon), dirigé par le Professeur Bruno Lina, Centre de référence national de la grippe.
– Le laboratoire EA 401 Matériaux et Produits de Santé, dirigé par le Professeur Pierre Tchoreloff de l’université Paris XI, spécialisé dans l’optimisation des formulations pour des peptides.
– La société Sogeval, laboratoire pharmaceutique vétérinaire français, développe, fabrique et commercialise des produits vétérinaires. Sogeval a ainsi développé une gamme de médicaments pour les animaux de compagnie, notamment dans le domaine de l’infectiologie. La participation de Sogeval pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour la technologie muco-adhésive Lauriad™ dans le domaine vétérinaire.
– La société Gredeco, fondée par le Professeur Lofti Ben Slama (Paris), qui réalisera les études de passage trans-muqueux des peptides.
– L’équipe du Professeur Pierre Dellamonica du CHU de Nice, internationalement reconnue pour ses activités dans les domaines de l’infectiologie, qui réalisera l’évaluation immunologique en vue du passage en clinique.
« Ce programme capitalise sur la technologie muqueuse Lauriad™ brevetée et validée pour Loramyc® et Sitavir® avec des molécules chimiques. Cette aide publique d’un montant significatif va permettre l’ouverture d’un nouveau champ d’application avec des produits biologiques complexes et des nouveaux marchés potentiels », précise Dominique Costantini, Directeur Général de BioAlliance Pharma.

Source : BioAlliance Pharma

Leave a Response