Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Bilan d’actions Alsace BioValley 2010

Des résultats concrets pour le développement économique et l’attractivité de l’Alsace Alsace BioValley, pôle de compétitivité français dédié aux innovations thérapeutiques, vient de publier son bilan d’activités 2010. Une année marquée par le développement de son activité de labellisation de projets R&D*, l’envol de son service de représentation commerciale à l’étranger et sa mobilisation en première ligne sur de grands projets d’infrastructures scientifiques d’excellence soumises au Programme Investissements d’Avenir.

1er fait marquant 2010 :
Alsace BioValley a doublé son activité de labellisation de projets R&D innovants, source de compétitivité et de croissance pour les entreprises de la filière alsacienne Vie-Santé
15 nouveaux projets de R&D public-privé ont obtenu le label du pôle, leur ouvrant les portes de financements ou de subventions publiques bonifiées. Depuis 2005, un total de 56 projets labellisés ont été labellisés pour un montant total de R&D de 122 M€, avec un fort effet de levier : pour 1 euro « public » investi, 3 euros « privés » sont investis.
Plusieurs de ces projets sont en voie d’achèvement et augurent de belles retombées économiques pour les entreprises alsaciennes impliquées au cœur de ces projets mais aussi pour les sous-traitants alsaciens qui gravitent indirectement autour de ces projets.
Ainsi par exemple, le projet RT Fluo, labellisé en 2006 et tout juste achevé, accélère notablement le développement des sociétés Millipore et Streib&Weil (voir communiqué diffusé sur le 17 février).
Millipore dépasse largement son prévisionnel de vente (+ 200 %) sur le produit développé dans le cadre de ce projet. Autre exemple, la société Domain Therapeutics, située sur le Parc d’Innovation d’Illkirch, vient de signer un accord sans précédent avec le géant Merck Serono (potentiel contractuel : plus de 130 M€) suite au projet Aramis, l’un des tous premiers projets labellisés par Alsace BioValley.

2e fait marquant 2010 :
Alsace BioValley contribue concrètement au développement export des entreprises alsaciennes de la filière Vie-Santé.
Son activité de représentation commerciale a doublé en 2010 et ce sont près de 14 entreprises alsaciennes qui ont été représentées commercialement par les chargés d’affaires Alsace BioValley dans les plus grandes conventions d’affaires internationales.
Au total, plus de 99 rendez-vous d’affaires ont été opérés, générant 26 contacts qualifiés pour les entreprises commanditaires, sources potentielles de chiffre d’affaires additionnel et/ou de nouvelles collaborations partenariales. Une opération qui a, par exemple, tout particulièrement réussi à la société BS-MTI, créée en août 2008 dans le domaine des dispositifs médicaux (sondes destinées à l’urologie et à la chirurgie micro invasive). Ses savoir-faire ont été présentés par une chargée d’affaires Alsace BioValley aux salons Medtec à Stuttgart puis à Besançon. Les résultats furent immédiats puisque BSMTI a décroché une commande de 75 000 € auprès d’un nouveau client étranger.

3e fait marquant 2010 :
Alsace BioValley renforce la compétitivité et l’attractivité de l’Alsace Créer en Alsace de nouvelles infrastructures scientifiques d’excellence pour attirer plus d’entreprises étrangères figure parmi les priorités d’Alsace BioValley, qui a saisi le Programme national « Investissements d’Avenir » comme une opportunité unique d’accélérer plusieurs grands projets déjà en maturation dans notre région. Alsace BioValley s’est ainsi fortement mobilisé, aux côtés de ses partenaires régionaux (Université de Strasbourg, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, IRCAD, Région Alsace, CUS…), dans le montage de 3 projets-phares :
La création d’un IHU (Institut Hospitalo-Universitaire) au sein d’un nouveau Campus des technologies médicales en plein centre ville de Strasbourg :
• Implanté au cœur du site des Hôpitaux Universitaires, cet Institut devrait s’imposer comme un site de renommée internationale en matière de chirurgie mini-invasive guidée par imagerie médicale.
• Piloté par l’IRCAD en partenariat avec l’Université et le CHU de Strasbourg, et adossé à des partenaires industriels solides, il aura pour mission de fournir aux patients une qualité de soins optimale, de développer de nouveaux dispositifs innovants et former les praticiens à des nouvelles méthodes d’avant-garde. Ce projet a été soumis au Programme Investissements d’Avenir (réponse en attente).
La création d’un Centre de formation de référence en Europe pour les métiers de la production en salles blanches : BTEC
• Le projet BTEC répond à une demande formulée par les industriels et les syndicats professionnels des industries de santé qui rencontrent des difficultés majeures lors de l’intégration de leurs nouveaux salariés ou dans le cadre de leur formation continue, du fait d’une non-prise en compte, lors de la formation, des contraintes liées à l’environnement de travail.
• Grâce à son concept innovant d’usine-école immergeant les apprenants en conditions industrielles réelles, le Centre de formation BTEC constituera pour eux une réponse idéale et permettra aux stagiaires d’être directement opérationnels à l’issue de leurs formations.
• Les parcours en alternance (apprentissage et contrats de professionnalisation) y seront privilégiés, car ils accentuent encore l’employabilité des apprenants et permettent d’y opérer des parcours de requalification professionnelle.
• Ce projet est porté par l’Université de Strasbourg qui en a délégué la maîtrise d’ouvrage à Alsace Biovalley. BTEC est soutenu par l’ensemble des acteurs de la formation du territoire (Universités, CFAs, écoles d’ingénieurs, opérateurs privés, collectivités, Etat, etc.) et par de nombreux industriels qui ont participé à sa définition et à son financement. Ce projet a été soumis au Programme Investissements d’Avenir (réponse en attente).
Une Plateforme d’imagerie moléculaire d’excellence pour la recherche biomédicale en Alsace (PIMTA)
• L’objectif de cet outil, au service des industries pharmaceutiques et de la recherche publique, est de pouvoir suivre la conception d’un médicament, de la molécule jusqu’à l’homme, dans une démarche intégrée de recherche translationnelle, permettant de rapprocher la recherche du patient. Il constitue ainsi un outil clé pour
prendre le virage de la médecine personnalisée qui permettra d’adapter les traitements à chaque profil de patient.
• En 2010, Novartis a rejoint Roche et General Electric Healthcare (GEHC) dans le groupe des industriels qui contribuent à la conception et au développement de ce projet
• Les études de pré-design de la plateforme sont terminées. Ce projet sera soumis prochainement au ProgrammeInvestissements d’Avenir.

4e fait marquant 2010 :
Alsace BioValley gagne en visibilité internationale, notamment grâce à la cooperation trinationale Alsace BioValley porte le projet Interreg IV doté d’un budget global d’environ 1,4 millions d’euros sur la période 2008-2012, visant à faire du réseau trinational BioValley un outil de développement économique au service de la Région Métropolitaine trinationale du Rhin Supérieur. Concrètement, une équipe de 7 chargés d’affaires trinationaux vont à la rencontre des entreprises et des laboratoires publics des 3 régions afin d’identifier les compétences des acteurs pour ensuite leur proposer des partenaires de collaboration potentiels et les aider à monter des projets conjoints.
En 2010, la coopération trinationale s’est ainsi largement concrétisée sur le terrain :
• Près de 105 entreprises et 100 laboratoires ont été prospectés, générant l’étude de 41 demandes de partenariats.
• 17 événements « réseaux » ont réuni plus de 2 750 participants
• Les équipes d’Alsace BioValley et BioValley ont centralisé et assuré la promotion de près de 90 offres de technologies. La mise en commun des multiples compétences et des savoir-faire présents dans le cluster trinational a permis d’atteindre une masse critique qui place aujourd’hui BioValley parmi les principaux clusters européens et lui donne une visibilité internationale importante, au bénéfice direct des entreprises et des laboratoires de recherche qui le composent.

En résumé
Des objectifs ambitieux ont été affichés à la création du pôle en 2005 avec notamment la création de 90 nouvelles entreprises et de 5 000 emplois sur 10 ans.
À mi-parcours de cette période, Alsace BioValley et ses partenaires (voir page suivante) ont déjà accompagné la création de 45 nouvelles entreprises (+7 à venir en 2011) dans la filière et contribué à la création de 1 890 emplois directs et indirects (nouvelles entreprises, projets collaboratifs, développement d’entreprises existantes du fait de la présence et de l’action du pôle).
Les partenariats publics-privés ont quant à eux déjà augmenté de 60 % (sur un objectif de doublement en 10 ans). Les objectifs en termes de chaire de recherche (1), de partenariats internationaux impliquant des entreprises (9) et de création de nouvelles formations universitaires (4) ont quant à eux déjà été dépassés.
C’est donc sur des perspectives plus que positives et motivantes que s’ouvre l’année 2011 pour Alsace BioValley. L’action du Pôle continuera à s’organiser autour de la stratégie arrêtée dans le contrat de performance, au bénéfice des acteurs et du territoire. Tous ensemble, les partenaires du cluster Alsace Biovalley sont plus que jamais engagés pour générer croissance et création d’emplois dans la filière Santé

Source: communiqué Alsace Biovalley

Leave a Response