Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Cleantech : les investissements augmentent de 55% en 2010

En 2010, 262 M€ ont été investis dans 82 entreprises des Cleantech – Nathalie Kosciusko-Morizet souligne le rôle des investisseurs au sein de la filière verte – La France s’impose comme l’un des marchés phares de l’investissement dans les Cleantech
Le Club Cleantech de l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC), en collaboration avec le site GreenUnivers et Ernst & Young, vient de présenter à l’occasion de la remise des Prix Cleantech Ernst & Young son « baromètre des levées de fonds Cleantech en France en 2010 ».
En 2010, les investisseurs en capital ont investi 262 millions d’euros dans 82 entreprises du secteur des cleantech en France, soit une augmentation de 55 % par rapport à 2009. Au quatrième trimestre 2010, pas moins de 22 levées de fonds ont été réalisées pour un montant global de 65,2 millions d’euros.
Reconnaissant l’action positive du Club Cleantech de l’AFIC, qui « fournit, trimestre après trimestre, des indications précieuses aux investisseurs, entrepreneurs, et pouvoirs publics sur les éco technologies, en France et dans le Monde », Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, constate à l’occasion de la parution du baromètre une « forte augmentation des investissements dans les énergies renouvelables […] mais également, et cette tendance est très intéressante, un décollage des investissements dans les entreprises des technologies de transport, et la diversification des centres d’intérêt des investisseurs sur un arc toujours plus large d’écotechnologies. »
Des investisseurs soutiennent ainsi la croissance d’entreprises prometteuses dédiées aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, aux transports, au traitement eau-air-sol ou encore au recyclage.
« Le capital-investissement est un soutien actif au développement de la filière verte en France », souligne Hervé Schricke, Président de l’AFIC. « Par-delà la démonstration des montants investis, notre profession souhaite participer à l’essor de l’écosystème. C’est ainsi que depuis la création du Club Cleantech AFIC, notre association a signé un accord de coopération avec le Club Ademe International, a participé à la création du « Label Entreprise innovante des Pôles », a contribué à l’étude relative aux filières vertes, réalisée par le Commissariat Général au Développement Durable, et a dernièrement participé à la concertation organisée par le gouvernement français sur l’avenir de la filière photovoltaïque. »
« Très encourageants, les chiffres publiés en 2010 sont en ligne avec l’objectif annoncé par les professionnels du capital-investissement de doubler leur soutien au secteur des cleantech d’ici 2015 », rappelle Sophie Paturle Guesnerot, Présidente du Club Cleantech AFIC, avant d’ajouter : « En augmentant ses investissements de 55 %, notre profession démontre dans les faits sa volonté de soutenir activement la filière verte française. »

Leave a Response