Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Annonces (14/01/2011)

Un centre pour la post-génomique s’installe à Turin
Grâce à un investissement de départ de près de 20 millions d’euro apporté notamment par l’Université de Turin, le Politechnique de Turin et la banque San Paolo, le HuGeF (Human Genetics Foundations) va ouvrir ses portes dans la capitale piémontaise. Il assurera la promotion, la recherche et la formation dans les domaines de la génétique humaine, de la génomique et de la post-génomique.

Installé dans l’école de biotechnologies de l’Université de Turin, le nouvel institut table sur la venue de nombreux talents sélectionnés à l’échelle internationale et sur plusieurs disciplines, pour devenir un moteur pour le développement économique du territoire. L’un des thèmes privilégiés par la structure sera la description de la variabilité génomique pour les maladies multifactorielles : le but étant de mieux comprendre ce que chaque gène engendre, et l’importance des interactions entre les différents gènes. Les quatre autres grands thèmes seront l’épidémiologie génétique et moléculaire, la génétique des systèmes immunitaires, l’épigénétique, et les statistiques.

En plus de ces divers départements d’autres devraient s’ouvrir dans les prochaines années avec le développement de la structure. L’intérêt de cet établissement n’est pas uniquement scientifique. Chaque année, 34000 italiens diplômés quittent la péninsule pour aller travailler à l’étranger, alors que seuls 4000 chercheurs étrangers sont attirés par l’Italie. Ainsi 35% des étudiants diplômés du Politecnico de Turin émigrent. Il s’agit d’enrayer cette tendance en créant un réseau de laboratoires d’excellence et d’entreprises de pointes.

www.hugef-torino.org…
Source : Rapport d’Ambassade

Programme Retour Post-doctorants de l’ANR
Le séjour postdoctoral que les jeunes chercheurs français, mais aussi les jeunes chercheurs étrangers ayant soutenu leur thèse en France, ont la possibilité de faire hors de France représente un atout majeur dans leur parcours scientifique. Le retour de ces jeunes chercheurs est essentiel au développement d’une recherche d’excellence dans notre pays. Le programme « Retour post-doctorants » vise précisément à faciliter ce retour. Il a également pour ambition de favoriser, grâce à l’acquisition d’une expérience de recherche complémentaire, un recrutement futur dans un organisme de recherche ou dans une entreprise. Le programme fonctionne par appels à projets ouverts à toutes les disciplines de recherche. Les lauréats se voient offrir, pendant une durée maximale de trois ans, les moyens appropriés pour poursuivre, sur le territoire national, leur projet de recherche. Date limite : 17 mars 2010.

www.agence-nationale…
Source : Le Fil de Marianne

Leave a Response