Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Espagne : Quand l’Exportine-5 n’exporte plus, le cancer guette

Les molécules d’ADN localisées dans le noyau des cellules donnent naissance (par l’étape de transcription) à des molécules d’ARN. Ces dernières, si elles sont dites codantes, vont pouvoir donner naissance à une protéine (via l’étape de traduction) qui sera fabriquée à l’extérieur du noyau, dans le cytosol, ce liquide qui remplit la cellule et dans lequel baigne le noyau. On estime actuellement que seuls 1,2% de l’information de l’ADN sont traduits en protéines. Une partie de ce qui reste conduit à des molécules d’ARN particulières, les ARN dits non-codants dont on distingue les longs, les petits et les micros et qui ont un rôle important dans les mécanismes moléculaires comme la transcription ou la traduction. Ces brins d’ARN plus ou moins longs sont obtenus dans le cytosol à partir d’un précurseur appelé pré-ARN qui va passer du noyau au cytosol puis être segmenté. Ce passage de l’intérieur du noyau à l’extérieur s’effectue grâce à des protéines particulières appelées exportines.

Une équipe internationale de chercheurs menée par Manel Esteller de l’IDIBELL à Barcelone et forte de 13 chercheurs issus de 8 centres de recherche dont 5 espagnols, ont montré dans la revue Cancer Cell que des cellules cancéreuses humaines du colon, de l’estomac et de l’utérus, présentaient une mutation du gène conduisant à la production de la protéine Exportine-5, transporteuse des précurseurs conduisant aux micro-ARN. Cette anomalie bloque les précurseurs en question dans le noyau et empêche donc la fabrication de ces brins d’ARN, qui comme on l’a dit, ont un rôle dans le bon fonctionnement de la cellule dans les étapes de transcription et de traduction. Les chercheurs ont également montré un phénomène important : la restauration du rôle de la protéine transporteuse restaure la production des micro-ARN et a des effets suppresseurs de tumeur. Bien sûr, cette découverte du rôle important de l’Exportine-5 ne manque pas de suggérer de nouvelles pistes de traitement de certains cancers.

www.sciencedirect.co…

Leave a Response