Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Royaume-Unis : Certaines cellules stromales trahissent l’organisme

Des chercheurs ont identifié un type particulier de cellules, celles dites stromales d’origine mésenchymateuse, capable de protéger les tumeurs malignes de la réponse immunitaire de l’organisme, sabotant ainsi les défenses de beaucoup de patients cancéreux.
De telles cellules stromales se trouvent dans le tissu conjonctif mou ou le « microenvironnement » de nombre de tumeurs malignes et pourraient être à l’avenir une cible pour les chercheurs désireux d’améliorer les traitements et vaccins anticancéreux. Matthew Kraman et ses collègues ont prélevé chez la souris un groupe particulier de cellules stromales issues de cellules souches mésenchymateuses et qui expriment la Fibroblast Activation Protein-alpha ou FAP et découvert que des souris mutantes dépourvues de ces cellules étaient capables de ralentir la croissance des tumeurs dans les poumons et le pancréas. Ces cellules stromales exprimant la FAP représentent en général juste deux pour cent des cellules tumorales selon les chercheurs. 

Leurs résultats illustrent le fait que de multiples types cellulaires du microenvironnement des tumeurs peuvent supprimer l’immunité de l’organisme et sont une bonne base pour le développement d’un vaccin. 

Un article Perspective de Hans Schreiber et Donald Rowley reviennent plus en détail sur ce travail. 


www.sciencemag.org/c…
Source : Information Hospitaliere

Leave a Response