Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Alain Mérieux organise sa succession à la tête de bioMérieux en confiant les fonctions de président directeur général à Jean-Luc Bélingard

Dans un environnement international et scientifique du diagnostic in vitro en pleine évolution, Alain Mérieux souhaite en effet prendre les mesures qui permettront d’assurer sa succession et la pérennité de bioMérieux dans le respect des valeurs qui sont les siennes depuis les débuts de cette société.
Membre du Conseil d’administration de bioMérieux depuis 2006, Jean-Luc Bélingard apporte son expertise acquise dans des groupes pharmaceutiques et biologiques de premier plan et une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant la vision bio-industrielle d’Alain Mérieux, il aura pour priorité la stratégie et la recherche et sera d’un appui précieux pour les équipes de Direction.
Le Conseil d’administration a également confirmé Alexandre Mérieux en tant que Directeur Général Délégué et Stéphane Bancel en tant que Chief Executive Officer. A ce titre, Stéphane Bancel continuera à animer le Comité de Direction.
Afin de veiller au futur d’une société qu’il a créée en 1963, Alain Mérieux demeure au Conseil d’administration de bioMérieux où il assurera la présidence du Comité Ressources Humaines et du Comité Stratégique. Dans le cadre de la politique de développement international de la Société et compte tenu des liens historiques privilégiés qu’Alain Mérieux entretient avec la Chine, il assurera la présidence de bioMérieux dans ce pays.
Par ailleurs, Alain Mérieux reste Président Directeur Général de l’Institut Mérieux, la holding familiale qui contrôle bioMérieux, Transgene dans le domaine de l’immunothérapie et Silliker dans celui de la nutrition/santé. Il demeure également Président de la Fondation Mérieux, fondation familiale reconnue d’utilité publique dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en développement. Ces deux entités ont beaucoup évolué au cours des dernières années et doivent relever aujourd’hui des défis de santé publique toujours plus nombreux et complexes.
Aux côtés d’Alain Mérieux, Jean-Luc Bélingard assumera également les fonctions de Vice-Président de l’Institut Mérieux.
« Je prends cette décision en toute sérénité et en plein accord avec Alexandre et le Conseil d’administration, pour assurer le futur d’un groupe familial que j’ai mené aux tous premiers rangs mondiaux, avec le soutien de mes équipes, avec constance et détermination», a déclaré Alain Mérieux. « J’ai toute confiance en Jean-Luc Bélingard. Membre du Conseil depuis de nombreuses années, Jean-Luc connaît parfaitement notre société et ses enjeux. Grâce à un parcours professionnel particulièrement riche au sein de groupes biologiques et pharmaceutiques de premier plan, il bénéficie d’une expérience internationalement reconnue du diagnostic. Partageant notre vision bio-industrielle à long terme, Jean-Luc sera un appui précieux pour Alexandre dans les années à venir.»
Jean-Luc Bélingard a ajouté : « Je suis fier de contribuer à l’avenir d’un leader mondial qui s’inscrit dans la tradition entrepreneuriale française. Je suis heureux de rejoindre bioMérieux et l’Institut Mérieux et souhaite mener mon action dans la vision médicale et humaniste de la famille Mérieux avec laquelle j’ai eu le privilège de travailler. »
À propos de Jean-Luc Bélingard
Agé de 62 ans, Jean-Luc Bélingard est diplômé de HEC et est titulaire d’un MBA de l’université Cornell (Etats-Unis). Il compte plus de 36 ans d’expérience au sein de l’industrie pharmaceutique, notamment chez Merck & Co et Roche, où il était membre du Comité Exécutif du Groupe et Directeur Général de Roche Diagnostic. En 1999, Jean-Luc Bélingard a rejoint le groupe Pierre Fabre en tant que Directeur Général et Vice-Président du Conseil d’Administration. Jean-Luc Bélingard était depuis janvier 2002, Président Directeur Général du groupe Ipsen, groupe pharmaceutique d’innovation au plan global, présent sur plusieurs axes thérapeutiques de spécialités (oncologie, neurologie, endocrinologie et hématologie).
Jean-Luc Bélingard est également administrateur de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), de NicOx, de Laboratory Corporation of America (USA), de Celera Genomics (USA), et de bioMérieux depuis 2006.
À propos de bioMérieux
L’innovation pour un diagnostic au service de la santé publique
Acteur mondial dans le domaine du diagnostic in vitro depuis plus de 45 ans et filiale de l’Institut Mérieux, bioMérieux est présente dans plus de 150 pays au travers de 39 filiales et d’un large réseau de distributeurs. En 2009, le chiffre d’affaires de bioMérieux s’est élevé à 1,223 milliard d’euros, dont 85 % ont été réalisés à l’international.
bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et logiciels) qui déterminent l’origine d’une maladie ou d’une contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés dans le diagnostic des maladies infectieuses et apportent des résultats à haute valeur médicale pour le dépistage et le suivi des cancers et les urgences cardiovasculaires. Ils sont également utilisés pour la détection de micro-organismes dans les produits agroalimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.

Source bioMérieux

1 Comment

Trackbacks

  1. Alain Mérieux organise sa succession à la tête de bioMérieux en … | blog1

Leave a Response