Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Japon : Découverte d’une protéine prometteuse contre certaines allergies

Une équipe de chercheurs menés par le professeur Akira Shibuya de l’Université de Tsukuba a découvert une protéine susceptible d’atténuer certaines formes d’allergies. Une allergie correspond à une réaction exagérée du système immunitaire déclenchée par un contact avec un antigène (appelé dans ce cas allergène). Il s’agit d’un problème de santé publique auquel les Japonais sont particulièrement sensibles. Une réaction allergique peut inclure des symptômes très variés : eczéma, asthme, conjonctivite, rhinite… La survenue du type de réaction allergique le plus violent, que l’on appelle choc anaphylactique, est susceptible d’entraîner la mort du sujet non traité. Un type de cellule immunitaire, appelé mastocyte, joue un rôle clé dans la survenue d’un certain nombre d’allergies. Au cours d’un premier contact avec un allergène, qui ne déclenche pas de réaction, des anticorps de type IgE sécrétés par l’organisme vont se fixer sur les mastocytes. Lorsqu’un sujet déjà sensibilisé de la sorte entre à nouveau en contact avec le même allergène, ce dernier se lie aux anticorps situés sur les mastocytes. Ceux-ci libèrent alors un certain nombre de substances, parmi lesquelles l’histamine, qui provoquent la réaction allergique. Les chercheurs ont identifié une protéine qu’ils ont baptisée « allergine-1 », présente à la surface des mastocytes à la fois chez la souris et chez l’être humain. Sur des mastocytes cultivés en laboratoire, ils ont observé que l’allergine-1 est capable de bloquer la libération par ces cellules des substances provoquant la réaction allergique. De plus, ils ont constaté que des souris déficientes en allergine-1 développent des allergies sévères. Pour l’instant, pour lutter contre une réaction allergique, on pouvait utiliser des substances dites « anti-histaminiques », c’est-à-dire capables de contrer les effets de l’histamine une fois qu’elle est libérée dans l’organisme. La découverte de l’équipe du professeur Shibuya ouvre la possibilité d’un nouveau type de traitement des allergies, qui consisterait en la stimulation de l’action de l’allergine-1 pour empêcher la libération de l’histamine.

www.nature.com/ni/jo…
Source : Rapports d’Ambassade

Leave a Response