Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Ostéoporose: un arsenal de médicaments se développe

Cette fragilité osseuse augmente le risque de fracture et de surmortalité.
« L’ostéoporose touche près de 3 millions de Français, mais seulement 600 000 en ont connaissance et se font suivre. Il existe pourtant des traitements capables de réduire les risques de fractures, première complication de cette fragilisation osseuse. (…) Parmi les traitements déjà à disposition, certains ralentissent la destruction osseuse, comme les biphosphonates ou le raloxifène (réservé aux femmes). Un anticorps visant à bloquer la résorption osseuse, le denosumab, a obtenu vendredi son autorisation de mise sur le marché. Un autre traitement semble rééquilibrer destruction et reconstruction, c’est le ranélate de strontium. Un seul médicament stimule véritablement la formation osseuse: le tériparatide, qui correspond à la partie active d’une hormone naturelle impliquée notamment dans le contrôle du taux de calcium (la parathormone). Il est réservé aux ostéoporoses sévères du fait de son prix élevé et de son mode d’administration par injections quotidiennes (…) ».

Lefigaro.fr, par Nathalie Szapiro-Manoukian, le 31.05.2010

Tagged as:

Leave a Response