Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Diabète: de nouvelles pompes pour bientôt

Un pancréas artificiel utilisant un algorithme informatique pour équilibrer le taux de sucre dans le sang pourrait aider les diabétiques à mieux contrôler leur maladie et à vivre plus confortablement avec cette pathologie chronique.
« Avec les pompes à insuline, les diabétiques ne sont plus obligés de se piquer quotidiennement (parfois plusieurs par jour) pour s’administrer l’insuline qui leur fait défaut. Dans le diabète de type I, le pancréas ne produit en effet plus assez d’insuline, une hormone qui fait baisser le taux de sucre sanguin. Le seul moyen pour ces malades de rester en bonne santé est de pallier ce déficit par les injections ou les pompes. Leur usage se développe depuis quelques années même si en France leur essor est moins important que dans les pays anglo-saxons. Si ce système apporte un avantage certain en matière de qualité de vie et de gestion de la maladie il reste encore imparfait. D’abord parce qu’il ne permet pas de se passer des contrôles régulier de la glycémie qui nécessitent de se piquer sur le bout des doigts pour prélever une goutte de sang et surtout parce qu’il peut provoquer (comme beaucoup de traitement du diabète) des hypoglycémies, une baisse trop importante du taux de sucre dans le sang (…) ».

Sciencesetavenir.fr, par J.I., le 14.10.2010

Tagged as:

Leave a Response