Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Thalidomide: les secrets bien gardés d’un poison

Une découverte publiée cette semaine devrait aider les chercheurs à comprendre enfin comment un médicament donné aux femmes enceintes il y a plus 50 ans a provoqué de graves malformations fœtales.
« La thalidomide, comme le distilbène, fait partie des pires épisodes de l’histoire pharmaceutique récente. Ce tranquillisant a été prescrit à des femmes enceintes dans les années 50 et 60 contre les nausées, entraînant de très graves malformations fœtales. Quelque 10.000 bébés sont nés sans bras, sans jambes, avec des membres raccourcis ou avec des malformations des oreilles, du palais, ou du système digestif, avant que la thalidomide soit reconnue coupable et retirée du marché. Les modes d’action de ce médicament sur l’embryon n’ont toujours pas été élucidés, alors qu’il est aujourd’hui très utilisé contre la lèpre et contre un cancer du sang, le myélome multiple. La découverte publiée cette semaine dans la revue Science devrait permettre de mieux comprendre comme la thalidomide fait ses ravages (…) ».

Sciences-et-Avenir.f…, par Cécile Dumas, le 112.03.2010

Tagged as:

Leave a Response