Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Révolution sexuelle au poulailler

Grâce à quelques rares spécimens de poulets mi-coq mi-poule, des chercheurs ont découvert que la détermination du sexe obéit chez ces volailles à des mécanismes différents de ceux des mammifères.
« Samuel et Samantha sont les deux facettes de Sam. Littéralement. Ce gallinacé est en effet un mélange de coq et de poule, un spécimen dit gynandromorphe. D’un côté, ses plumes sont blanches, ses muscles très développés (c’est son côté masculin) ; de l’autre son plumage est brun et ses membres plus fins (son côté féminin). En étudiant trois de ces spécimens rares issus d’un élevage de poulets, des chercheurs britanniques ont découvert que la détermination du sexe chez les poulets n’obéit pas aux mêmes règles que chez les mammifères (…) ».

Sciences-et-Avenir.f…, par Cécile Dumas, le 11.03.2010

Tagged as:

Leave a Response