Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Japon : Rôle de l’acide sialique dans le processus de formation des vaisseaux sanguins

Une équipe de chercheurs menée par le professeur Naoyuki Taniguchi du RIKEN (Institut de Recherches en Physique et en Chimie) a identifié une molécule, l’acide sialique alpha-2,6, qui joue un rôle essentiel dans le processus de l’angiogenèse. L’angiogenèse est le mécanisme de formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Ce processus a notamment lieu au cours du développement embryonnaire normal. Sous une forme pathologique, il participe également à la croissance des tumeurs métastatiques. Parmi les molécules intervenant dans le déroulement de l’angiogenèse, les chercheurs se sont intéressés à PECAM, une glycoprotéine clé pour l’adhésion cellulaire, mais aussi pour l’activation et la survie des cellules endothéliales (les cellules qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins). L’équipe a utilisé des souris génétiquement modifiées pour être incapables de produire une enzyme, ST6Gal I, dont la fonction est d’assembler les glycoprotéines avec l’acide sialique alpha-2,6. Chez des souris ordinaires, PECAM se situe en grande quantité à la surface des cellules endothéliales ; or, chez les souris génétiquement modifiées, les chercheurs ont détecté peu de molécules de PECAM sur la surface des cellules, mais une quantité importante de cette glycoprotéine à l’intérieur des cellules. Une surexpression de ST6Gal I dans les cellules des souris déficientes en cette enzyme permet de corriger cette anomalie. Par ailleurs, une surexpression de ST6Gal I dans des cellules de souris normales entraîne une augmentation de la quantité de PECAM sur la surface de la cellule, la quantité totale de PECAM restant la même. Les chercheurs en concluent que l’acide sialique alpha-2,6 joue un rôle dans le maintien de PECAM à la surface des cellules. Par la suite, l’équipe a montré que l’absence d’acide sialique alpha-2,6 affecte les fonctions de PECAM. Ainsi, les cellules de souris génétiquement modifiées se sont montrées plus sensibles à l’action de la staurosporine, un composé qui favorise le déclenchement de l’apoptose (processus de mort cellulaire dont PECAM est en temps normal un inhibiteur). Par ailleurs, l’angiogenèse nécessite que les PECAM présentes à la surface de différentes cellules se lient, ce qu’elles ne parviennent plus à faire en l’absence d’acide sialique alpha-2,6. Ces résultats apportent des éclaircissements sur les mécanismes de régulation de l’angiogenèse. Par ailleurs, ils représentent un début de piste pour de nouveaux traitements anticancéreux visant à perturber l’action de l’acide sialique alpha-2,6, afin d’empêcher les tumeurs de produire les vaisseaux sanguins qu’elles utilisent pour se nourrir.

www.jbc.org/content/…

Leave a Response