Une lettre d’informations d’Act In Biotech

Canada : Un « atlas » génétique pour déterminer les causes de maladies

Un groupe de scientifiques mené par des chercheurs de l’Universit⎡ de Toronto a découvert une façon de cartographier les interactions des gènes à l’intérieur d’une cellule. Ce résultat est une percée importante. En effet, il pourrait à terme aider les chercheurs à mieux comprendre les causes de certaines maladies et conduire à un ciblage plus précis des traitements médicamenteux. Bien que le génome humain ait été déterminé, les interactions des gènes ne sont pas entièrement comprises. Une étude internationale dirigée par le Professeur Brenda Andrews, directrice du Terrence Donnelly Centre for Cellular and Biomolecular Research et le Professeur Charles Boone, chercheur du même centre, a permis de développer un moyen de décrypter les réseaux issus de la variation génétique naturelle. Cette étude a été réalisée sur des cellules de levures simples qui ont l’avantage d’être remarquablement similaires aux cellules humaines d’un point de vue génétique. Ce processus de cartographie va permettre aux scientifiques de développer un atlas complet des interactions génétiques, rendant ainsi possible de décoder les fonctions de l’ensemble des milliers de gènes dans une cellule. Ces informations permettront de mieux comprendre quelles interactions génétiques se dérèglent quand une maladie se développe. Le groupe de chercheurs a aussi été capable de cartographier les interactions entre des gènes et des produits chimiques. Ce qui permet aux chercheurs d’avoir une vision plus précise de ce qui se passe dans une cellule lorsqu’un médicament y a été introduit. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la prestigieuse revue Science du 22 janvier 2010.

www.sciencemag.org/c…

Leave a Response